Crash Test

Robe Vintage 02

Bonjour à tous !

Je reviens vers vous aujourd’hui pour vous parler de ma dernière couture, la robe vintage 02 que l’on retrouve dans le magazine « Belle mode à coudre » de mars-avril.

couverture magazine

 

La robe que j’ai choisie de coudre est la robe de couverture. C’est une robe ayant la caractéristique d’avoir un corsage en 6 parties. J’aime particulièrement ce qu’en a proposé la créatrice dans ses versions cocktails. Une robe à rayures, sur lequel on peut jouer sur le sens des rayures en fonction de la pièce. C’est ces versions là qui m’ont fait acheter le magazine. J’avais publié un mini-article sur mon ressenti sur instagram à ce moment là :

instagram charliepop2.jpg

 

Je ne connaissais pas ce magazine, c’est donc une double découverte. Le magazine m’a fait bonne impression, pour les raisons suivantes :

-le modèle de présentation très attractif

-un patron facilement décalquablee (peu de modèles par planche)

-un tutoriel bien conçu afin de monter en taille si besoin (ce qui allait être à priori mon cas, car le modèle s’arrêtait au 40, et j’avais besoin d’aller jusqu’au 42,5).

 

planche patron

D’autres choses m’ont beaucoup moins plu :

-les marges de couture non inclues

-le tableau de mesure non conventionnel (tailles italiennes ?)

Je fais habituellement une taille 38 aux épaules, une taille T40 à la poitrine, une T40,5 à la taille et T42,5 aux hanches. Ici, d’après les mesures,  je fais une T 36 aux épaules, une T36,5 à la poitrine, une taille T40,5 à la taille et une T40,5 aux hanches.

tableau taille

 

Nous verrons ensuite que ces mesures auraient pu être réduites de 2 tailles au moins.

 

1 : DÉCALQUAGE ET RECOPIAGE DU PATRON

 

Mes outils :

J’utilise à présent les outils suivants qui me font gagner beaucoup de temps. Les voici :

-roulette à patron dentelée (j’ai personnellement le modèle prym)

– ma règle japonaise (super utile pour reporter rapidement les marges de couture de par sa transparence)

-mon perroquet 21

Depuis que j’ai investi dans ces 2 derniers objets, beaucoup d’étape de couture sont beaucoup plus agréable est efficace, notamment :

-le traçage et décalquage de pièce (règle)

-les marges de couture (règle)

-la gradation de patron et marges de couture courbe (perroquet)

Ces 2 objets sont incontournables dans ma pratique de la couture désormais.  Pour un prix très raisonnable (6 euros environ les 2) je trouve dommage de s’en priver. Si vous ne possédez pas d’outils équivalents, je vous renvoie à la 2ème partie de l’article que j’ai écrit sur ces 2 outils ici.

20180503_103412(0)

Décalquage

J’utilise pour décalquer un patron des feuilles A3 que je scotch ensemble. Le patron ici étant imprimé sur des feuilles types papier cigarette, on voit très bien les feuilles blanches par transparence.  J’utilise un crayon de couleur (ici jaune) afin de réaliser ma gradation et de ne pas me tromper avec la roulette au moment de décalquer les lignes.

crayon jaune et roulette

Comment vous pouvez le constater, je n’utilise pas de papier carbone. Je me sers des trous laissés par la roulette pour découper au cutter mes pièces.

 

La gradation du patron (ajouter photo pour exemples pratiques)

Si c’est votre première gradation, je vous conseille le tutoriel suivant, mais je ne vous conseille pas cette robe. Le corsage comporte à lui seul 6 découpes. La gradation est donc plus compliquée.

Exemple de gradation opérée sur la pièce 3 (corsage dos latéral)

exemple gradation

Je fais une T 36 aux épaules, une T36,5 à la poitrine, une taille T40,5 à la taille et une T40,5 aux hanches.  J’ai ainsi réalisé une gradation élargie au niveau de la taille.

L’ajout des marges de couture

J’ai d’abord pesté en découvrant que le patron était sans marge. Je n’aime pas ça… Et je me suis rappellé que j’avais pu passer sur instagram un tuto réalisé par ODV La jolie Girafe sur les marges. Ce serait ainsi l’opportunité de tester son tuto.

C’est la chose dont je suis la plus contente dans son projet. J’ai appris une nouvelle technique vraiment utile. Je vous conseille vraiment d’essayer cela dans votre prochain projet sans MC incluses :

Tuto pour ajouter les marges de couture : https://www.lajoliegirafe.com/blog/2019/04/ajouter-ses-marges-de-couture/

tuto odv.jpg

J’apprécie cette technique notamment pendant l’assemblage d’une couture princesse, bien plus précises avec cette méthode :

2 : ESSAYAGE DE LA ROBE ET AJUSTEMENTS

Au premier essayage du corsage, j’ai déchanté. Le corsage ressemblait plus à un débardeur qu’à un corsage de robe.

 

J’ai ainsi réalisé les modifications suivantes sur chaque demi- corsage :

-j’ai enlevé 7cm en hauteur (pour une stature de 1m57)

-j’ai raboté de 1.5cm les coutures d’assemblage entre la pièce corsage devant et la pièce de corsage intermédiaire

-j’ai enlevé 2cm sur la pièce corsage dos au milieu du dos

-j’ai ajouté des pinces de 3.5cm de profondeur sur 7cm de hauteur sur les coutures d’assemblage des pièces de corsage latérales.

 

Pour connaître la hauteur à couper, j’ai utilisé une ficelle afin de repérer ma taille naturelle.

Pour savoir où enlever de la matière, j’ai disposé des pinces à différents endroits, et j’ai « raboté » aux endroits que j’estimais les plus flatteurs. Cette opération m’a pris environ 10 minutes. Je ne sais pas si c’est « l’instinct » qui se développe à force de coudre, ou si c’est le patron qui s’y prêtait. Quoiqu’il en soit, il y a des patrons tellement mal fichus que cette étape n’est jamais franchie, même après plusieurs heures de réflexion. J’estime donc que ce patron reste bien réalisé, malgré les nombreuses modifications opérées.

Pour la demi-jupe, quelques modifications également:

-j’ai ajouté 3cm pour l’ourlet

-j’ai enlevé 3.5cm sur le milieu devant

Voici le résultat final :

toile avec ceinture

J’aime énormément le rendu de la robe ! Malgré les nombreuses modifications de patron, je trouve le fit du patron très sympa et l’allure flatteuse.

 

 3 : COUTURE DE LA ROBE FINALE

Je n’avais pas de rayures en stock, mais j’avais envie de jouer avec les différentes pièces de corsage.

J’ai choisi ainsi un coton (trop) rigide à pois de chez Les Coupons de Saint-Pierre pour les pièces principales et des chutes de crêpe élasthanne bleu marine uni de ma robe Alina pour réaliser les pièces du corsage intermédiaires. Je souhaitais un coton rigide afin de donner plus de volume à la jupe.

robe cousue sans gilet

robe finie 3

robe finie profil

J’aime beaucoup le rendu de la robe. Mais je dois admettre à contrecœur que la robe rend mieux sur photos qu’en réalité. Le coton, trop rigide, donne un aspect trop cartonneux à la robe. J’ai l’impression d’être en costume. J’ai essayé de réaliser des GIF afin de rendre ce retour d’expérience le plus utile possible :

devant

dos

EN BREF…

Je pense recoudre cette robe, mais dans un tissu plus approprié. Un tissu en lin ou une gabardine de coton peut-être. En tout cas le patron me plaît. Mais vous l’aurez compris, je ne suis pas satisfaite de la robe cousue.  Je suis contente de ce projet toutefois qui m’a permis de me perfectionner :

-j’ai appris à ajouter de jolies marges de couture à un patron

-je me suis perfectionné dans l’ajustement de patron

-j’ai réalisé que je gagnais en efficacité et en rapidité au moment de décalquer mes patrons (une demi-journée)

Ce qui m’incite à réaliser plus souvent des robes de magazines. En revanche, je retenterai l’expérience plutôt avec Burda, chez qui je sais que mes modifications de stature sont plus modérées.

 

Si l’allure générale vous plaît mais que vous n’avez pas envie d’investir dans ce modèle (et je vous comprend ^^) voici des tableaux instagram qui peut vous inspirer :

Le corsage de la Kim Dress de By Han London avec les hasthags #Kimdress et #Byhandlondon

instagram kim dress

 

La Kim Dress possède normalement un fonçage de la jupe. Mais si vous aimez le corsage, et que vous souhaitez, comme la mienne, obtenir des plis plats, c’est ce qu’a réalisé Anna-Cha, qui a pris pour sa jupe, la jupe chardon de Deer And Doe. Vous retrouverez toutes les jupes chardon avec le hastag #ddchardon :

anna-cha

 

 

Quant à moi, si mon article vous a inspiré, vous pouvez  voir toutes mes réalisations sur le compte charlie.popeline sur instagram.  N’hésitez pas à vous abonner si mes réalisations vous plaisent !

instagram charliepop

 

Bonne couture à toutes!

11 réflexions au sujet de “Robe Vintage 02”

    1. Personnellement j’aime beaucoup l’effet bouffant de la jupe, qui met joliment en valeur la taille. Et le tissu à pois est super sympa, très vintage. Je n’ai encore jamais testé les patrons de ce magazine, donc j’ai trouvé ton article très intéressant.

      Aimé par 1 personne

  1. C’est étonnant, on dirait qu’ils ont voulu mettre le tableau « germanique » mais qu’ils ont oublié de dire que la planche à patron correspondait pas, un peu comme dans Fashion Style…
    En gif, la robe ne me choque pas mais j’aime bien les jupes bouffantes. Est-ce que tu as lavé ta robe à la machine? Des fois, l’empesage enlevé, ça règle le problème.
    Sinon, gabardine et lin, oui mais tu vas avoir le derrière tout froissé, il faut le savoir si c’est le genre de chose qui peut t’énerver!

    Aimé par 1 personne

    1. Ah? Intéressant ! Non je ne l’ai pas encore lavé… Je vais essayé. Ce serait super si ça fonctionnait. Pour le tableau des tailles, quelque chose cloche c’est clair. Maintenant que tu en parles, effectivement, ça donne l’impression d’un décalage de taille. Par contre ça n’explique pas le rabotage de hauteur de taille qui reste super excessif!

      J'aime

  2. Franchement, moi, j’aime beaucoup ta robe telle qu’elle est, un peu raide, un peu bouffante, très vintage. Si tu veux la refaire, plutôt que du lin toujours froissé quoi qu’on fasse, essaie un satin de coton, ça se tient bien, sans cartonner. Et c’est parfait pour ce type de robe.
    Le journal La mia boutique est un magazine italien, en effet, avec les tailles italiennes. Si tu fais du 38 français, tu prends un 42 italien. Tu as dû retirer 7 cms de longueur au buste ? C’est sans doute que la stature est grande (du genre 1m75, va savoir) mais ça doit être forcément précisé quelque part.
    En tous cas, je te le dis franchement, telle qu’elle est, le rendu est super joli.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ce gentil compliment! Je n’ai jamais cousu de satin de coton encore, ça serait l’occasion! C’est une très belle matière. Pour la stature je n’ai rien trouvé, mais j’ai du mal regardé. Le patron de base doit effectivement être prévu pour des femmes très grandes !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s