Non classé

Cardigan en crochet en point de filet

Le cardigan présenté ici est issu du magazine « Fait-main crochet n°6 ». Un magazine que j’ai découvert par hasard il y a quelques mois et dont j’ai été agréablement surprise de par la modernité et l’originalité des modernes présentés.undefined

Vous pouvez cliquer sur le lien pour retrouver le modèle crocheté et quelques autres modèles (non exhaustif) du magazine. Le modèle a été crocheté avec un crochet 1.5mm. Le nombre de mailles correspondait en largeur (taille S), mais pas en hauteur, ce qui m’arrangeait, car je souhaitais que le cardigan s’arrête au niveau de la taille.  En crochetant les manches dans la taille initiale, la largeur était beaucoup trop juste (il me manquait 3 à 4cm) : j’ai opté pour la plus grande taille du modèle pour que cela convienne en largeur.undefined

Le fil provient de chez Rascol, un fil très fin, de la marque Scheepjes et de qualité « maxi sugar rush ».  La finesse, la composition du fil (100% coton) ainsi que le motif en point de filet du modèle rend le gilet très adapté pour les canicules. Je le porte actuellement, et malgré les fortes chaleurs, je ne ressens pas le besoin impérieux de le retirer. Je n’ai pas chaud, et très sincèrement, cela me motive énormément à m’en refaire un très rapidement tant cette qualité est rare dans un gilet d’été à mes yeux.undefined

En terme visuel, je suis très contente du rendu du motif. Le point de filet n’est en réalité qu’une alternance d’une répétition de 3 points :

  • 1 bride, 2 mailles en l’air pour les cases vides
  • 3 brides pour les cases pleinesundefined

Ce motif a l’avantage de rendre le crochetage très addictif : on ne s’ennuie jamais, et il est très agréable de voir le motif monter aussi vite. Autre avantage, le visuel en « cases » facilite le comptage des rangs (en largeur comme en hauteur) : il est donc plus facile de se rendre compte d’une erreur éventuelle (à comparaison par exemple de rangs de mailles serrées).

La réalisation se fait de la façon suivante :

  • On crochète le dos du gilet, puis les 2 devants, puis les 2 manches
  • On assemble avec une couture à la main les différentes parties entre elles
  • On réalise à la fin une bordure en mailles serrées de 8 rangs sur l’encolure et les manches du cardigan
  • La bordure se termine avec une jolie finition au point d’écrevisse : c’est long à réaliser mais très esthétique, à l’image d’un i-cord sur un tricotundefined

Concernant le crochetage en lui-même, j’ai adoré faire ce cardigan. Il m’a accompagné pendant le petit-déjeuner, le soir, et parfois pendant la pause midi : un moment de relaxation et d’anti-stress au cours de cette période particulière de reprise du travail en présentiel. Le visuel est tellement bluffant que je m’attendais à ce que le modèle soit très difficile, mais il n’en est rien (la preuve, je ne crochète que depuis fin décembre).  J’ai tellement aimé le faire que celui-ci a été terminé en 1 mois (contre 4 à 5 mois pour un cardigan en tricot pour vous donner un ordre d’idée).  

Quelques petits éléments à améliorer (comme toujours) cependant :

  • J’ai dû acheter mes fils en 2 fois, et n’avais pas pensé à demander les mêmes « lots ». Grave erreur ! Je me suis aperçue en cousant les pièces du gilet entre elles qu’une des manches était beaucoup plus claire que le reste du projet. J’ai acheté une teinture comme celle-ci afin de rendre mon projet de couleur uniforme. Et, bonne nouvelle, cela a fonctionné, et la couleur est presque identique au lot initial. Vous pouvez voir sur l’image ci-dessous la différence entre les 2 couleurs (plus visible dans la réalité, et surtout de loin): undefined
  • Je ne comprends pas vraiment pourquoi: la bordure en mailles serrées a tendance à gondoler. Pourtant, j’ai vérifié, mon nombre de mailles serrées n’a pas été augmenté par inadvertance. Serait-il possible que je crochète plus large en mailles serrées qu’en brides ?  undefined

Derniers éléments intéressants à savoir :

  • Après blocage et lavage en machine, le cardigan a tendance à se rigidifier très légèrement, le projet est donc un peu moins souple qu’au moment du crochetage. C’est une histoire de goût, mais personnellement je préfère : le point de filet n’en est que plus esthétique, et on gagne également en définition de point (le motif est légèrement plus resserré, et par extension, plus esthétique).
  • Le nombre de pelotes pour ce projet était censé être de 12. Au final, j’en suis bien loin, n’ayant utilisé que 5.5 pelotes… J’ai donc fait quelques expérimentations sur mon échantillon  pour réutiliser le fil dans un autre projet, et dans une couleur différente. L’eau de javel a parlé : le futur projet sera rouge undefined

Très bonne fin de journée à tous et à toutes!

Charlie

undefined

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s