Crash Test

DÉFI « Je couds pour mon homme ! »

Le mois d’août par ici a été synonyme de couture masculine ! Des T-shirts, des bermudas, et même une veste en jean… il y en a un à la maison qui n’est pas mécontent 😉

Cet article et ces cousettes s’inscrivent dans le défi lancé par Nabel. L’objectif étant de nous motiver à coudre un vêtement  pour un homme de notre entourage. J’ai choisi pour ma part de coudre pour mon mari. Vous retrouverez dans cet article des T-shirts, des bermudas et même une veste !

Mon mari a déjà porté pas mal les différents vêtements, je pourrai ainsi vous faire un retour sur leur confort et leur praticité.

  1. Le T-Shirt Hercule d’Urban Fairy

Le T-shirt Hercule est un patron gratuit proposé par la marque Urban Fairy. C’est un T-shirt à manches rapportées. La coupe est relativement ample : semi-ajusté je dirais. Le T-Shirt est basique mais efficace. Le genre de vêtement très facile à porter.  C’est Nabel et les cousettes faites pour son fils qui m’ont donné envie de tester ce modèle. Voici un exemple de ces cousettes ici.

J’ai opté pour le même tissu qu’elle, un jersey de coton Okeo-tex de chez Rascol. Après concertation avec l’intéressé, nous sommes partis sur 6 coloris. Après lavage, je vous confirme qu’aucun ne dégorge, et les tissus n’ont apparemment pas rétrécit. La qualité est au rendez-vous : le t-shirt fait très qualitatif, et c’est un plaisir à coudre.     

2 petits bémols :

-coté coloris : nous avons été légèrement déçus par le bordeau, qui est clairement plus fushia (voir photo). Et le bleu marine est pour ainsi dire noir. Même lorsque je le pose à côté du tissu noir, la différence n’est pas flagrante.  

-coté texture : il faut le reconnaître, le tissu ne pardonne aucun défaut… Malgré que le tissu contienne de l’élasthanne, le tissu est cassant (il n’est pas fluide). Les T-shirts ont donc un aspect plus lourd, et plisse facilement. Je pense notamment au «  petit ventre », mais aussi aux épaules.

Pour un vêtement qualitatif et durable, je le rachèterais sans hésiter. Mais si le vêtement requiert de la fluidité,  j’opterais plutôt pour un jersey de polyester.

Le 1er T-shirt cousu (jersey bordeau de chez Rascol)

C’est le 1er t-shirt que je réalisais pour mon mari, je suis ainsi partie sur la même base que pour mes propres cousettes : je l’ai mesuré et pris la mesure du tableau correspondante. Au vu de son tour de poitrine, je devais en théorie partir sur une T48.

Ce n’était en réalité pas une bonne idée… le vêtement s’est avéré trop petit. Mais, je ne pense pas que ce soit le patron qui taille mal. Les patrons masculins ne prennent en compte que le tour de poitrine (ou de carrure plus exactement). Ce qui est très bien pour les hommes en H. Mais dans le cas des hommes avec  épaules développées, je ne pense pas que cela fonctionne pareil.  Ce qui me conforte dans cette  idée, c’est qu’en prenant le « tour d’épaules » au lieu du « tour de poitrine », je retombe sur la bonne taille de t-shirt.

En conclusion, petit conseil : si vous décidez de coudre un t-shirt masculin, peu importe le modèle, comparez les mesures du vêtement fini avec un t-shirt de l’intéressé qui lui va bien.

Dans notre cas, j’ai ainsi pris 2 tailles supplémentaires : la taille 52 au lieu de la taille 48. J’ai opté pour cette taille pour tous les patrons de t-shirts cousus en août, et je n’ai plus eu de souci de taille.

Histoire de ne pas jeter le t-shirt trop petit, j’ai rajouté 2 bandes de tissu sur le côté du t-shirt pour rattraper la taille 52. Ce n’est clairement pas le plus beau t-shirt de sa penderie, mais apparemment, il est confortable. Un bon t-shirt pour traîner à la maison !

  • Patron à partir d’un t-shirt du commerce

Ayant peu cousu pour mon mari jusqu’à maintenant, je ne suis pas encore habituée à des ajustements sur sa morphologie. Son 1er t-shirt fait-main possède quelques défauts d’ajustements (avant l’ajout des bandes sur les coutures latérales), notamment au niveau du dos et au niveau des pectoraux qui plissaient pas mal.

T-Shirt bleu en jersey de polyester (toile)

Pour le devant de la carrure, j’avoue que je n’ai pas trouvé de solution. Mais je n’ai pas non plus cherché à vrai dire… je trouve que le rendu fait plutôt sportif (et sexy ?) alors j’ai fait semblant de ne pas avoir remarqué 😀

Pour le dos en revanche, c’est plus embêtant car ce n’est ni esthétique, ni confortable. En cherchant un peu, j’ai su que cela venait de sa cyphose double : un problème de dos dont la résultante est un dos plus rond que la normale. J’ai ainsi réalisé un ajustement « dos rond » en ajoutant 4cm dans le dos, ce qui a réglé le problème.

Modifications à apporter en cas de « dos rond » ou cyphose

Pour mon 2ème essai, je suis parti d’un t-shirt du commerce que j’adore sur mon mari. Pour le décalquer, je suis partie du tuto vidéo d’Elsa ( la créatrice d’Urban fairy), qui avait utilisé cette technique pour reproduire son short préféré ici.

Pour la longueur de la bande d’encolure, je suis partie du petit tuto de cousudodu. Très bien fait, et comme à son habitude, très drôle ! On ne s’ennuie jamais sur son blog. Si vous déprimez, allez y faire un tour, vous en ressortirez forcément avec le sourire.

T-Shirt noir vu de dos (si vous avez de supers yeux, vous pouvez deviner les pinces en haut du dos, résultante de l’ajustement « dos rond »)

Le décalquage du patron, que je pensais rapide, a duré quand même 3h30. Grosso modo, voici ce que j’ai fait :

-j’ai décalqué le t-shirt à plat sur chaque partie (dos, devant, manche)

-j’ai replié chaque pièce en 2, afin d’obtenir un résultat bien symétrique, et ajusté en conséquence les « bizarreries »

-j’ai mesuré les zones d’assemblages afin de vérifier que tout avait bien les bonnes dimensions (par exemple la longueur entre le dessous de manche et l’ourlet)

VERDICT : le résultat est tout à fait satisfaisant d’un point de vue confort. L’esthétique nous plaît aussi à tous les 2. Je préfère pour ma part le visuel dans le jersey de polyester bleu (la toile), plus fluide. Sans surprise, le t-shirt noir en coton est plus respirant. 

Mon mari aime les t-shirt avec des logos. Mais ceux du commerce ont tendance à s’estomper avec le temps. J’ai ainsi décidé de lui rajouter des écussons brodés pour rester dans l’esprit de ces t-shirts préférés, en espérant que les écussons résisteront mieux eu lavage !

Nous avons trouvés un kit d’écusson à broder pour 8 euros sur Amazon. Je ne suis pas à l’aise à l’idée de commander sur ce site, mais je n’ai pas réussi à trouver d’équivalent ailleurs. Et je dois admettre que le rapport qualité-prix est imbattable… Côté utilisation, il suffit de les appliquer au fer à repasser sur le t-shirt. De quoi customiser de nombreuses coutures. Il m’en reste encore 17 sur les 20 du paquet (une des autres broderies se retrouve sur l’un des bermudas décrits plus bas).   

  • Le T-Shirt Tao de Sinclair Patterns

Tao est patron de t-shirt à manches raglan qui se décline en manches longues ou courtes, mais aussi en 3 statures. Une caractéristique très pratique et que l’on retrouve rarement dans les patrons en ligne. Petit bémol ceci étant, Sinclair Patterns est une marque anglaise : il n’y a donc pas d’instructions françaises disponibles. Toutefois, si vous avez déjà cousu des t-shirts, je vous recommande le patron les yeux fermés, d’autant plus que les instructions sont richement illustrées. Pour vous faire une idée, vous pouvez téléchargés le cardigan Harper, un patron féminin gratuit de cette marque. Pour ma part, je l’adore : vous retrouverez un de mes articles sur ce patron ici.

Côté couture, je trouve le patron rapide à assembler et très rapide à coudre.  Je m’imaginais que les manches raglan étaient plus complexes à coudre que les manches rapportées, et c’est en réalité tout le contraire. J’ai pour ma part opté pour la stature « normal » pour une stature de 1m78, et c’était parfait.

Pour la taille, je n’ai pas fait la même bêtise que pour le t-shirt Hercule : j’ai opté directement pour la T52 et ajouté l’ajustement « dos rond ». Le résultat est très bien. 

Le problème avec l’ajustement « dos rond », ce sont les pinces. Et dans le cas d’un t-shirt raglan, cela oblige à avoir des pinces très hautes. J’ai pour ma part choisi « d’en jouer «  en surpiquant  les 2 pinces, donnant l’illusion d’un rectangle dans le haut du dos. Ce n’est pas foufou, mais je ne trouve pas ça moche non plus !

Détail de la surpiqûre des 2 pinces dos qui se rejoigne sur la ligne milieu dos

VERDICT : Un T-shirt rapide à coudre et efficace. Sur les 3 modèles de t-shirt, c’est clairement mon préféré aussi bien visuellement, que dans sa couture. Mon mari trouve qu’il fait plus habillé que les autres, ce que je confirme. Ce n’est pas flagrant au-dessus de son bermuda, mais au-dessus d’un jean, c’est très bien.

  • Le bermuda du livre « couture pour Homme » de Christelle Beneytout

Cette couture, je l’ai longtemps repoussé, car je trouvais le modèle très complexe. Et après réalisation, je confirme, c’est un modèle pour couturière avertie… Ceci étant, les instructions sont très claires, et la couture agréable. C’est Sylvaine et les beaux modèles qu’elle a réalisé pour son mari qui m’ont donné envie de me lancer !

Le patron possède 3 avantages à mes yeux :

-il est complexe, dans le bon sens du terme, avec ces 3 jeux de poches rendant le processus couture intéressant : c’est un bon patron pour les amatrices de challenge !

-il est assez versatile car il se décline en version pantalon, pour un style totalement différent

-la bande de taille est un simple rectangle : si l’homme bénéficiaire du pantalon/bermuda possède des fluctuations de taille (je pense au petit bidon), il n’y aura donc qu’une pièce à décalquer de nouveau au lieu du patron entier, ce qui est plutôt appréciable !

Les bémols selon moi, il y en a 3 aussi :

-le coup des fournitures : entre le tissu, le zip de braguette et les boutons pressions, le prix grimpe vite. On peut ceci étant y remédier en remplaçant les pressions par de simples boutons, mais le rendu est moins qualitatif, forcément. 

-le patron est prévu pour être porté avec une ceinture. Sans ceinture, le pantalon a tendance à tomber. Ceci dit, je ne l’ai pas testé, mais il y a sûrement moyen de rajouter un élastique dans la pièce de ceinture.

-le patron est relativement long à coudre : si vous cherchez un patron rapidement cousu, passez votre chemin… et opter pour le patron détaillé dans le point 5.

VERDICT : Vous l’aurez compris, c’est un très joli patron, bien fichu, et  conçu qui « fait son effet ». Un super bermuda pour sortir, et pour être bien habillé. Mais pas forcément adapté pour « trainer » à la maison. A moins que votre homme aime trainer chez vous en ceinture 😉    

  • Le bermuda Wilde de Couturood

Le patron  Wilde est un patron fraichement sorti de chez Couturood, une jeune marque française dont la créatrice n’est autre que Bisoudou, une de nos bien-aimées modératrices sur Threadandneedles.  C’est un patron disponible en 2 versions : bermuda ou pantalon. Le pantalon possède une taille élastiquée, soit par un élastique large, soit par 2 élastique plus fins : les 2 techniques sont détaillées, donc pas d’excuse pour ne pas vider son stock d’élastique !

Ce patron, je l’ai acheté sans réaliser « à qui je l’achetais ». Je serai donc totalement objective en vous disant que c’est mon petit chouchou de cette sélection, car pour moi, il n’a que des avantages :

-il est rapide à coudre (j’ai cousu la 2ème version, sans raccords, en 2 heures environ)

-le patron est bien fichu : tout s’emboîte facilement

-les fournitures sont très abordables financièrement : vous aurez besoin d’environ 1 mètre de tissu pour la version bermuda, et un peu moins en élastique : c’est tout ! 

-le patron est très seyant

-le modèle est confortable (c’est le modèle preferé de mon mari qui m’en réclame déjà un 3ème)

-le patron se prête à de nombreuses déclinaisons  car le modèle possède des pans sur le coté : on peut donc jouer avec les raccords de motifs, faire des colors-blocks ou tout simplement opté pour une version unie.

J’ai choisi la taille du tableau des mesures, et je n’ai eu à faire aucune modification. Le patron a été décalqué et cousu en une après-midi, et je trouve le résultat bluffant !

Du coté de mon mari, le ressenti est tout aussi positif. Il porte énormément les 2 bermudas que je lui ai cousu. Aussitôt lavé, aussitôt reporté.  C’est d’ailleurs pour cette raison que je n’ai pas pu les photographier en même temps que le reste de la sélection, un était au lavage, et l’autre, pas encore repassé !

VERDICT : Je ne peux que vous conseiller ce patron ! Une 3ème version, en pantalon cette fois, est d’ailleurs prévu pour bientôt.

  • La veste en jean du magazine fait-main d’août 2020

Depuis le covid, Fait-main© et Fashion style© ont fusionné. Vous ne retrouverez désormais que « fait-main » dans les bacs de votre buraliste. J’avoue avoir été déçue, car j’aimais beaucoup le magazine FS. Ceci étant, on retrouve tout de même la patte de Fashion style© dans le nouveau magazine. Les icônes de morphologies ou encore le « modèle de créateur «  par exemple.  J’espère que cela durera !

Ce numéro d’août 2020 est une petite pépite. J’y ai trouvé ce superbe modèle pour homme, mais également une très jolie robe de chambre en dentelle (pour moi, par pour mon mari :p) et même un patron pour réaliser un imperméable qui se range en sac à dos ! On y trouve aussi de jolies robes et des vêtements pour enfants. Si vous êtes curieuses/eux, sachez que la bobine a réalisé un article ici détaillant ce joli numéro !

Pour revenir à cette veste en jean, ce patron est un petit coup de cœur couturesque.  J’ai adoré la coudre ! La dernière fois que j’ai autant eu de plaisir à coudre, c’est lors de la couture de l’anorak Kelly dont vous retrouverez l’article ici.

J’ai fait une toile avant de commencer ce projet complexe. A titre indicatif, la toile a mis 5h à être montée. Une des toiles les plus longues à faire que j’ai eu. Cela étant, cela a été très utile, à 2 niveaux :

-vérifier les ajustements à prévoir

-permettre de mieux comprendre et découvrir les étapes de montage : n’hésitez pas à prendre des notes et photos sur les moments où vous vous êtes plantés par exemple !  

Exemple ici avec l’étape 14 :

Exemple ici avec l’étape 14: Le haut de la parementure a été replié une première sur 1cm (zone de surjet). Elle est ici préparée pour être cousue à 1cm du bord (largeur de la parmenture, où se situe la pince rose). Elle sera ensuite retournée afin que le haut de la parmenture soit propre et nette.

La couture de la veste a mis quant à elle 5 jours en cousant chaque après-midi. J’aurais pu gagner un peu de temps en investissant dans une aiguille double spécial jeans. Malheureusement, ma mercerie ne possédait que des aiguilles double taille 80 (pour jersey) : l’aiguille a cassé au bout de 3 points.

Piied presseur avec règles pour mesurer avec précision marges de couture et écartement entre 2 surpiqûres

J’ai ainsi utilisé une aiguille taille 90 spécial jean. Et pour obtenir des surpiqûres régulières, je me suis servie de mon presseur avec règle (voir photo ci-dessus). C’est plus long (puisque toutes les surpiqûres sont à faire en double), mais je trouve le résultat assez propre. Et je me suis bien amusée !

Côté magazine, les instructions sont correctes, mais elles ne sont pas adaptées pour un premier ouvrage de ce type. Si vous avez déjà cousu vestes ou manteaux, alors il n’y aura pas de souci. Seules les poches latérales m’ont fait un peu réfléchir, mais en prenant son temps sur la toile, on trouve la logique de la chose.

Pour ma part, je me suis notée pour la version définitive :

-de faire attention au sens des poches (je les avais montés à l’envers)

-de me rajouter des repères sur les coutures des coutures princesse : je vous conseille de retracer les bords des marges de couture en angle droit pour obtenir des bords bien propre. C’est ce que j’ai fait, pour la version définitive, et ça facilite grandement la vie ! Si vous ne connaissez pas cette technique La jolie Girafe a fait un super article à ce sujet ici.  

La toile de la veste

Côté ajustements, je n’ai eu qu’à modifier la sature (mon mari fait 1m78) :

-j’ai retiré 5cm sur le buste (l’intervalle entre les 2 bandes bleutées) : pour que cela soit plus harmonieux, j’ai enlevé 2.5cm sur la zone bleues, et les 2.5cm restant en bas du corsage, au milieu des poches. La version définitive possède ainsi des poches moins hautes.

-j’ai retiré 5.5cm dans les manches au niveau de l’avant-bras

Schéma technique et des fournitures requises
(le petit croquis, c’est pour vous montrer où j’ai retiré les 5cm de stature)

D’une façon non exhaustive, j’ai aimé :

-coudre le détail de toutes ces surpiqûres

-l’assemblage astucieux des poches de taille

-le rendu un peu vintage de la veste : ne trouvez-vous pas qu’elle a un petit côté années 80 ?

-le seyant et le rendu qualitatif de la veste

-un rapport qualité-prix imbattable

En temps normal, ce n’est pas un argument qui me tient particulièrement à cœur. Mais mon budget couture n’étant pas extensible (et étant même, de plus en plus serré), j’en suis venu avec le temps à être très sensible sur cet argument.  

Pour ce modèle, j’ai opté pour une mercerie majoritairement en provenance de chez Buttinette© :

MatérielQuantitéPrix
Tissu jean denim bleu Référence 99.400.7891m6514.93 euros
Fil à coudre pour surpiqûre couleur ambre Référence 99.206.701 lot1.95 euros
Lot Boutons jeans   Référence 99.496.311 Lot de 20 boutons4.99 euros

J’ai également eu besoin (matériel de ma mercerie locale Textiloisirs©) :

MatérielQuantitéPrix
Rivets jeans de la marque « couture loisirs » Référence H467.BZ1 lot1.95 euros
Thermocollant vieseline h2201 mètre8.5 euros

TOTAL : 32.32 euros

Attention toutefois :

-le tissu en jean que j’ai acheté possède une laize de 1m60 ! J’ai donc pu y caser toutes mes pièces dans seulement 1m65. Mais c’est aussi parce que j’ai enlevé 5cm de stature. En revanche, le modèle prévoit au départ 2m20 de tissu pour une laize de 1m40.

-le fil de surpiqûre acheté chez Buttinette©, je me suis faite avoir, ne fait que 60m (celui entouré en rouge sur la photo). A comparaison, une bobine traditionnelle fait entre 300 et 500m… Le fil est de super qualité, je vous le recommande vraiment. Mais je n’en ai pas eu assez pour faire les surpiqûres des manches et de la bande de taille.  Je vous conseille ainsi de prendre 2 voire 3 bobines (sans en mettre dans le fil de la canette, juste sur le fil supérieur).

Pour terminer les surpiqûres, j’ai réussi à trouver un fil approchant dans mon stock (merci les packs de fils Liddl©). Très étonnement, ce n’est pas le fil de la couleur la plus proche (cône de surjeteuse couleur ambre sur la photo) qui a eu le rendu le plus proche une fois cousu. C’est le fil jaune citron ! N’hésitez donc pas à faire des tests sur des chutes de tissus si une déconvenue similaire vous arrive !

VERDICT : Une pièce un peu longue à coudre, mais ça en valait la peine. Je vous recommande chaudement ce patron seyant et bien coupé ! Quand à mon mari, je ne vous étonnerai pas je pense en vous disant qu’il l’adore !

Pour la petite anecdote, en prenant les photos dans le jardin, je n’ai pas pu m’empêcher de m’exclamer « mais quel beau gosse !!! » au moment de prendre la veste en photo. J’ai encore été d’une grande discrétion (tout moi quoi), si bien que les voisins sont venus regarder ce qui se passait… ba n’empêche qu’ils ont été d’accord avec moi 😉  

Cette sélection d’août est à présent terminée ! J’espère que ces petites coutures masculines vous auront plu et pourquoi pas motivé à coudre vous aussi des vêtements pour vos hommes préférés ! Je m’en vais quant à moi lire les articles qu’ont laissés les autres couturières ayant participé au défi de Nabel ! Vous les retrouverez ici !

Très bonne couture et à bientôt par ici !!!

Charlie

16 réflexions au sujet de “DÉFI « Je couds pour mon homme ! »”

  1. excellent ton article je l’ai adoré !
    il est très détaillé tes photos sont superbes et le mannequin super patient lol
    juste que perso j’aime beaucoup les photos du vêtement à l’envers comme chez sbcreation je trouve que c’est très parlant et en plus tu es très soigneuse dans tes coutures donc je suis sure que ton envers est aussi beau que ton endroit 😉
    je n’ai pas encore cousu pour l’homme ça ne l’intéresse pas mais j’aimerais quand même lui coudre des pantalons et des bermudas de travail parce que c’est galère a trouver qui soient confortables et solides
    une question ^_^ pour un bermuda en jean il te faut combien de tissu j’ai acheté des jeans chez tissu de rêve et il y en a 2 qui me plaisent moyen mais qui sont suffisamment épais pour chéri mais je n’ai que 1.50 m pour un et 2 m pour l’autre tu crois que ce serait suffisant ?

    J'aime

    1. Bonjour Violette! Merci pour ton retour, c’est très gentil! 2m pour un bermuda c’est bien. 1m50 ira pour une version short ça peut passer, mais pour un bermuda (à moins que la laize soit très large ) je pense que ce sera trop juste. Jai fait un de mes bermuda dans 1m60 mais la laize était trés large (160cm). Après cela dépend aussi beaucoup de la taille et de la stature de l’homme à qui tu le destines. Un petit homme en XS ça peut le faire 😉

      J'aime

  2. Comme déjà dit sur insta : c’est une belle série que tu lui as cousue ! Il était rhabillé pour l’été … Dans les tish j’ai moi aussi un faible pour celui à manches raglan.
    Et bravo pour les pièces techniques : braguette, veste en jeans …

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Nabel 🙂 Oui le t-shirt Tao est le plus joli. Et pourtant, cela a été le plus rapide et le plus facile à coudre ! Car au départ, il a été cousu uniquement pour utiliser jusqu’au bout mon jersey de coton noir. Je n’ai pas encore pu aller voir les autres blogs, mais ce sera une de mes petites activités prévues pour ce weekend 🙂 Hâte de lire tout ça! Bonne journée Nabel !

      J'aime

  3. Merci pour cet article très détaillé et édifiant sur tous ces modèles et patrons, et surtout bravo pour cette belle brochette de cousettes. Effectivement il y a des petits plis au niveau des emmanchures mais rien de « catastrophal » et puis bon ce sont des Tshirts, donc par principe plus casual! J’ai aussi une préférence depuis longtemps pour le raglan qui est très facile à monter, je confirme.. J’adore le bermuda Wilde, ça me donne des idées et envies et la petite veste est à tomber!! J’ai cette revue et j’avais aussi repéré le patron. Pour plus tard quand j’aurais le temps. Bravo et très certainement à bientôt pour de nouvelles aventures!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! Si je manque d’idée, lui pour le coup n’en manque pas 🤣 Je lui fait confiance pour me préparer une nouvelle liste ^^ Ceci étant, avec tous les jolis patrons vu dans les différents articles des participantes, j’ai déjà plusieurs idées sympas pour le prochain 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s