TUTOS

CHARLIE ET LES CHAUVES-SOURIS

(ou quelques pistes pour ajuster le corsage et les manches des vêtements à manches kimonos)

Pour comprendre le titre du jour, il vous faudra connaître la manche chauve-souris, la fameuse « bat sleeve », également appelée manche kimono. Contrairement à une manche rapportée, la manche chauve-souris est directement rattachée au corsage, sans couture préalable.

  
Photo 1 : Exemple avec cette jolie robe Arum bicolore à retrouver avec le lien ici. Vous pourrez remarquerez l’absence de couture de manche (la spécificité de la manche chauve-souris) mais également les jolis détails « color block » non prévu dans le modèle, mais qui peut être ajouté aisément en allongeant les pièces du patron initial.

Ce type de corsage est reputé agréable à coudre lorsqu’on débute car il n’y a pas de gestion de la couture d’emmanchure.

Autres avantages :

– il ne nécessite que rarement des ajustements de bonnets (SBA ou FBA)

– il est réputé pour convenir à la majorité des morphologies

Malheureusement, certaines couturières vont peut-être déchanter (ce qui a été mon cas), car il arrive souvent que ce type de vêtement baille au niveau du corsage, ou que les manches manquent d’aisance. Sauf que lorsqu’on débute dans les ajustements, on n’a pas forcément les billes pour comprendre d’où vient le problème…

Des « problèmes de fit » chez Talpanoé création (à gauche) qui explique sa déception sur sa robe arum dans son article à découvrir ici et sur ma version (à droite) où l’on remarque que ma poitrine est plus haute que la ligne de poitrine du patron, engendrant des plis disgracieux au niveau de l’aisselle. Nous avons toutes deux des problèmes visuels au niveau du haut du corsage, et les bras trop serrés (manque d’aisance).

Comment ajouter de l’aisance à une manche chauve-souris ?

Comment ajuster un corsage au niveau de la poitrine ?

Que faire si vos problèmes ne rentrent pas dans ces cas de figure ?

Voici quelques pistes qui je l’espère, vous aideront ! Je tiens cependant à vous préciser avant de commencer que je suis loin d’être experte en la matière. Ces différents éléments ont été trouvés par pur empirisme (à force de se planter et de recommencer on finit par tomber sur une solution), mais il est probable qu’une méthode plus rigoureuse existe.

Si cela ne vous rebute pas, et bien… c’est parti !

Les ajustements décrits plus bas ont été testés sur ces 2 modèles :

– la veste Susan de Kommatia Patterns (veste en jean oversize)

-la robe Arum de Deer and Doe

Les symptômes

Photo 2: Quelques plis ou excès de matière caractéristiques

J’ai d’abord pensé que le problème venait d’un problème d’ajustements de poitrine  et/ou d’un problème de carrure trop étroite  et/ou d’un problème de pente d’épaules.

Et finalement, en comparant la ligne de poitrine des modèles avec la mienne, j’ai réalisé qu’il existait un décalage de 3cm sur la robe Arum, et 4 cm sur la veste Susan.

Photo 3: Schéma emprunté à DP Studio illustrant le décalage entre la ligne de poitrine prévu par le modèle et la ligne de poitrine réelle (pointillés rouges)

Les symptômes présents sur les toiles proviennent donc d’un excès de matière (buste plus court au dessus de la poitrine). J’aurais pu y penser me direz vous avec mes 157cm, mais habituellement, je n’ai pas besoin de retirer de matière chez Deer and Doe. Et dans les autres marques, je retire habituellement cet excès sur une ligne à quelques cm au dessus de la taille, mais jamais aussi haut.

Je devais donc retirer 3cm sur la robe Arum et 4 cm sur la veste Susan, à peu prêt au même niveau, au-dessus de ma poitrine.  Mais comment réaliser un raccourcissement du buste sans toucher à la largeur des manches ? Et bien je peux vous dire que j’ai fait du jus de cerveau sur la question avant de trouver des réponses!

Photo 4: Le retrait de 3cm engendre une diminution de largeur de la manche de 3cm

En effet, sur un corsage kimono, la ligne de poitrine passe au milieu de la manche (voir photo 3). Un autre signe qui ne trompe pas : la platitude de la manche sous l’aisselle doit sur la même ligne que les pointes de seins. Vérifiez sur vous ! Si ce n’est pas bon, c’est qu’il y a probablement un petit ajustement à faire chez vous aussi.

Photo 5: Comparaison des toiles avant et après ajustements

Vous l’aurez compris, il est donc difficile de retirer un excès de matière sans toucher à la manche…

Car si on veut raccorder la manche au corsage, on touche fatalement à la platitude sous l’aisselle. Le vêtement est ainsi transformé et ne ressemble plus au patron d’origine.

Solution n°1 : Transformer la courbe sous la manche

Photo 6: Retracer la courbure sous l’aisselle

Concernant la veste Susan, le problème a été rapidement résolu à partir du moment où j’ai mis le doigt sur le problème (2 toiles quand même). Après retirer les 4cm de stature, j’ai retracé la courbe sous l’aisselle afin de faire rejoindre les 2 parties existantes.  

Cette solution a été possible ici car la courbe sous l’aisselle est particulièrement courte, et parce le haut de la manche kimono est coupée juste avant la ligne qui m’ennuyait (autrement dit : j’ai eu de la chance !).  

Pour la robe Arum, je n’ai pas pu m’en tirer à si bon compte…

Solution n°2 : Ajuster  la manche

Il fallait m’y résoudre, j’ai du m’attaquer à la transformation de la manche. J’ai ainsi recherché sur internet comment était patronné les corsages kimonos, afin de savoir où débutait vraiment la manche, et où s’arrêtait le corsage. La ligne AB décrite plus bas correspond à cette fameuse limite. Celle-ci ne peut pas être retrouvé précisément (à moins de demander la largeur d’épaule du patron de base à la créatrice), elle sera donc ici est arbitraire et dépendra de votre propre largeur d’épaule.

Une fois cette ligne identifiée, vous verrez que la modification à apporter ressemble beaucoup à un ajustement « bras large ». Si vous connaissez cette technique, vous comprendrez je pense mes explications en manipulant votre patron. Je vous laisse avec les explications décrites plus bas.

Photo 7: Etape 1 et 2
  1. Décalquer le haut du corsage devant et dos de la robe sur une feuille blanche
  2. Repérer  la largeur de vos  épaules à partir de votre toile et reporter cette valeur sur votre feuille  (pour ma part : 9cm).  Attention à ne pas oublier la marge de couture. Sur le patron Arum, elle est de 1,5cm.
  3. Tracer  une ligne passant par la fin de mon épaule (point A) et rejoignant l’extrémité de la ligne de taille (point B).
  4. Réaliser les ajustements de stature en fonction du décalage entre votre  ligne de poitrine et celle du patron. Pour ma part, j’ai retiré 3cm. Après avoir réalisé les ajustements de stature sur la ligne de poitrine  (-3cm dans cet exemple), tracer une ligne verticale au-dessus de la platitude de l’aisselle. La ligne CD correspond ainsi à un demi-tour de bras.
  5. Tracer la perpendiculaire à la ligne CD dont le point E  se situe à 1.5cm du haut de la manche (valeur de marge de couture). Le point F correspondant à l’intersection entre cette perpendiculaire et la ligne AB.
Photo 8: Etape 3-4-5
  • 6. Les 2 lignes rouges correspondent ainsi au bloc qui va devoir pivoter pour élargir la manche qui doit retrouver sa largeur d’origine. Découper les lignes rouges comme suit : ligne EF puis ligne FA en vous arrêtant à quelques millimètres du bord du point A (point pivot).
Photo 9: Etape 6
  • 7.Le point A étant notre pivot : Scotcher le bas de la manche, et faire pivoter le haut de la manche, jusqu’à retrouver les 3 cm manquants. Vous obtenez ainsi une nouvelle ligne de demi-tour de bras CD’, élargie de 3cm en son milieu.
  • 8.Avec le patron d’origine, corriger la pente d’épaule. Vous pouvez aussi vous servir du demi-corsage dos (attention, en 2 parties sur le patron Arum).  
Photo 10: Etape 7 et 8
  • 9.Reproduire les mêmes étapes  sur les 2 autres pièces… vous avez terminé !
Photo 11: Etape 9

Et si mes petits bras dodus manquent d’aisance ?

Si  vous devez effectuer un ajustement bras large, il vous suffit d’élargir davantage la ligne CD’ (étape 7). Ici, j’ai rajouté 3cm, car mon ajustement de stature avait retiré 3cm. Mais si vous constatez que vous manquez d’aisance, rien ne vous empêche d’ajouter 1 ou 2cm. En gardant en tête que si vous ajoutez 1cm sur le devant, on ajoute la même valeur sur la pièce dos (soit 2cm sur le tour de bras au total).  

Et si mes problèmes ne rentrent pas dans ces cas de figure ?

Dans le cas d’un SBA ou FBA, Deer and Doe a fait un très bon tutoriel que vous retrouverez ici :

Pour les autres problèmes d’ajustements, je ne vous serez pas d’une grande aide. Mais si vous avez d’autres informations, je suis preneuse !

Dans tous les cas, il est beaucoup plus facile d’identifier le (ou les) problème(s) en vous aidant du positionnement des lignes de poitrine, de taille et de hanche. Mais le problème, c’est que celles-ci n’apparaissent pas toujours sur les patrons.

Dans le cas du patron Arum :

-la ligne de poitrine passe à 1.5cm au-dessus de la platitude de l’aisselle (point C)

Photo 12: Trouver la ligne de poitrine

-la ligne de taille et de hanche peut se retrouver à l’aide des repères du patron.

Photo 13: Trouver la ligne de taille et de hanche

Ces repères ont 3 utilités majeures :

-identifier la ligne de taille et de hanche

-permettre de grader plus facilement le patron (voir le tutoriel Deer and doe correspondant : https://blog.deer-and-doe.fr/6069-arum-grader-le-patron-entre-plusieurs-tailles/)

-assembler les pièces dos et devant du patron plus facilement au moment de la couture

 Une fois ces 3 lignes identifiées sur votre toile, comparez-les avec vos propres lignes . La différence de positionnement entre ces lignes, ou la forme que prennent ces lignes (courbure sur un dos par exemple), doivent vous apporter quelques (début de) réponses.

Photo 14: Comparaison des lignes du patron et de nos propres lignes

Sur ce, je vous laisse, et vous dit à très bientôt, car je compte bien vous présenter d’ici peu cette jolie veste Susan, et la petite robe Arum qui l’accompagnera 😉

A très vite par ici !

Charlie

3 réflexions au sujet de “CHARLIE ET LES CHAUVES-SOURIS”

  1. Merci pour ce travail de mesure ;-))
    Je vais ressortir le patron Arum rangé depuis plusieurs années parce qu’il pochait gravement au niveau des aisselles. Ton travail va surement m’aider à arranger cela.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s