Crash Test, Non classé

Douce Nelly…

Une petite robe aussi féminine que son prénom. Une jupe légèrement évasée (mais pas trop), des smocks dans le dos, la taille marquée, et un coté rétro : il ne m’en fallait pas plus pour craquer sur ce joli modèle !

La robe Nelly est un patron Make My Lemonade : vous retrouverez ainsi une vidéo explicative sur le montage de la robe sur le lien suivant.

La robe se prête à pas mal de style différent. Je me suis essayé ici à quelques tenues:

-avec mes sweats ondées (photo 1 et 3 ci-dessous))

-bras nus (très mauvaise idée, le soutien-groge dépasse sur les cotés, et il y a trop d’aisance au décolleté car la robe n’a pas été conçue pour être portée en été)

-avec un chemisier réalisé à partir de la Cami Dress de Pauline Alice (photo 4)

C’est clairement avec le sweat ondée gris que je me sens le plus à l’aise. Je suis également très contente de cette association, car le pauvre était boudé et laissé au fond du placard, car je ne trouve pas la broderie réalisé dessus très réussie. Cette robe sera l’occasion de ressortir cette cousette, et j’en suis ravie.

Par rapport aux premiers patrons, je trouve que la marque a pris un niveau dans les vidéos-tutos. J’ai pour ma part presque exclusivement cousue la robe avec la vidéo, sans avoir besoin de me référer aux explications écrites.

Une chose à savoir, qui n’a pas été remis dans le livret : les marges de couture sont de 1cm SAUF à l’encolure où on privilégiera une encolure de 0.5cm pour retourner les bretelles.

Niveau difficulté, Nelly en a plusieurs :

-les smocks dans le dos

-la technique du burritos pour retourner la doublure de corsage (et faire passer les bretelles)

-faire attention lors du montage du corsage et de la jupe afin que les pinces et les côtés soient bien alignés

J’ai eu personnellement de la peine avec les ajustements du corsage mais aussi avec la doublure.

Concernant les ajustements, j’avais commencé par réalisé un FBA (pour passer sur un bonnet C, car la marque taille pour un bonnet B), et également abaissé les pinces poitrines de 3cm après ma toile. Pour la 1ère mouture de corsage, c’était très laid : une grosse masse de tissu pendait juste au-dessus des seins.

Pour la petite histoire, j’ai perdu 9kg cette année, et je pense que cela joue sur la perception que j’ai de mon corps actuellement. J’ai perdu beaucoup de poitrine, je ne suis donc pas habitué à réaliser ces nouvelles modifications. Je pense que ces changements sont pour beaucoup dans mes difficultés actuelles d’ajustements.

J’ai finalement trouvé une astuce : plutôt que de faire des pinces « droites », j’ai réalisé des pinces courbes. En conséquence, cela ne change pas la longueur de la couture de côté entre le devant et le dos du corsage, mais permet de résorber davantage de tissu.

Concernant la doublure de corsage que j’avais réalisé sur la 1ère mouture de la robe, j’ai vite compris 2 choses :

-j’allais avoir très chaud, même en hiver, avec une doublure

-la technique du burritos, c’est rigolo, mais pas évident du tout lorsque des bretelles sont aussi fines.

Concernant ce 2ème point, j’ai essayé pendant 3 heures, et je n’ai jamais réussi à faire passer mes bretelles. Les coutures, même à petits points, se décousaient ou craquaient. J’ai fini par capituler. Si vous ne comprenez pas ce que je veux dire, regardez la vidéo tutoriel à partir de 4min03.

Histoire d’avoir une robe « légère », j’ai opté pour du biais en finition d’encolure et d’entournure. Il faut bien penser à laisser de la marge au niveau des coins et de cranter avant de retourner. Je trouve le résultat joli et beaucoup plus facile d’exécution. J’ai opté pour des coutures invisibles à la main pour terminer le biais.

Pour information, il m’a fallu 1m20 pour l’encolure et 60cm pour chaque entournure soit environ 2m50 de biais pour cette finition.

Pour le tissu, celui est une gabardine élasthanne noire faussement unie : si vous regardez bien vous verrez que le tissu est parsemé de fleurs brodées. Un détail que je trouve ravissant.

Vous remarquerez peut-être que les pinces poitrine sont beaucoup plus longues que prévues initialement en regardant la photo ci-dessous: encore une bizarrerie que je ne m’explique pas et que j’ai dû ajouter à la version finale pour que le buste ne fasse pas de « becs » au dessus des seins.

Les boutons ont été achetés sur ma fabrique à boutons. Un site que je vous recommande pour sa rapidité d’envoi et pour la fiabilité de leurs articles. J’ai payé de mémoire mes boutons bien moins chers qu’en mercerie.

Dernier ajout : un bouton pression au niveau de la taille, car sans cela, la robe avait tendance à gondoler à cause des épaisseurs à ce niveau. L’idéal aurait été de mettre un bouton pile au centre de la taille, mais ma pauvre FS 40 a déjà eu bien de la peine à réaliser les 15 boutonnières dans cette triple épaisseur de gabardine (parementure repliée 2 fois sur l’envers du vêtement).

En résumé :

  • Gradation : T38 + FBA 2.5cm  (poitrine) – T34 Taille- T40 Hanches
  • Ajustements : FBA + réduction bretelles dos de 2,5cm + 3cm longueur jupes
  • Modifications du patron initial : remplacement de la doublure par un biais

Bonne fin de semaine à toutes, et à bientôt par ici !  

Charlie

8 réflexions au sujet de “Douce Nelly…”

  1. Robe intéressante car, selon ce que tu mets en-dessous, elle peut aussi bien passer du plein hiver à l’été. Dommage que sur les photos, on ne voit pas bien les petites fleurs imprimées sur le tissu. J’aime bien ce style de dessins ton sur ton, juste la brillance qui fait la différence.
    Mais dis donc ! Si tu as perdu 9 kg, ce que je trouve vraiment énorme, il va falloir que tu révises complètement ta garde robe !!! Et tes modalités d’ajustement de patrons. De nouveaux réflexes à prendre.
    En tous cas bravo à toi. J’imagine que tu dois avoir une volonté à toute épreuve. Qui apparaît déjà dans l’acharnement que tu mets à faire en sorte que tes réalisations soient le plus parfaites possibles, finitions, ajustements…

    J'aime

    1. Merci Ziata ! C’est vrai que le noir est particulièrement difficile à prendre en photo. Pour l’été, je ne sais pas, car le tissu de la robe est un peu épais quand même, mais avec un petit débardeur et les bras nus dans un tissu plus léger, assurément ! Concernant les ajustements, oui tous les réflexes doivent être corrigés. Mais c’est un défi agréable. Contre toute attente, non la plupart de mes robes me vont encore, même si elles sont moins ajustées. Sauf celles avec découpes princesse. Elles restent seyantes en trichant avec une ceinture. C’est plus au niveau des vêtements d’intérieur (leggings, t-shirt, pyjamas) que tout est trop grand bizarrement… Merci pour ton retour. Ça me va droit au coeur !

      J'aime

  2. Pour les pinces que tu as du rallonger pour limiter le bec du devant , c’est peut-être du au dos qui, par la présence des smocks, est moins structuré qu’il ne l’aurait été avec des pinces 🤔
    Sinon bravo pour cette réalisation et ta ténacité !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Cette robe aura été longue à faire c’est vrai. Pour le bec dû aux smocks je ne pense pas car ils sont réalisés tout à la fin (certaines personnes ne les font même pas d’ailleurs), et les plis étaient présents dès le début. Je metterais davantage la faute sur mes seins creux au dessus de l’apex ^^ Je n’ai jamais trouvé de tuto pour des seins en poire. Mais sûrement que ça existe, faut continuer à chercher.

      J'aime

  3. Tu t’es lancée dans une robe pas facile mais le résultat est bien. 9 kgs en moins, c’est beaucoup. J’espère que ce n’est pas dû à un problème de santé. Il va te falloir un peu de temps pour t’habituer à ton corps plus mince et c’est loin d’être évident. Moi, je me suis sentie « grosse  » pendant de nombreuses années suite à une période pendant l’adolescence où j’étais un peu dodue. Bravo pour ton travail.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Anne-Marie ! Oui tu as raison c’est paradoxale. Je n’ai jamais été aussi mince, et pourtant je ne me suis jamais sentie aussi grosse. Le cerveau nous joue bien des tours parfois. Merci pour ton retour qui comme toujours le fait très plaisir ! Bonne journée 🙂

      J'aime

  4. courage avec les ajustements et bravo pour votre nouvelle « ligne »!. oui les ajustements de patrons évoluent avec le poids et l’âge aussi (snif) . Je commence moi aussi à créer des pinces courbes pour mieux suivre ma morphologie.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s